Pôle missionnaire du Val Maubuée

Eglise Catholique

Recherche sur le site

Calendrier

Octobre 2017
L Ma Me J V S D
1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31

 ARTICLES DU MOIS


Les récentes "Portes ouvertes" du Centre Saint Paul

 
Un courant d’Esprit Saint (ou Un Courant d’air d’Esprit Saint)
Qu’est-ce qui pousse des parents et leurs enfants à s’inscrire au caté ? Ou des adultes à demander le baptême ?
 
Début septembre, les « portes ouvertes » de notre pôle paroissial au Centre Saint Paul ont montré la vitalité de notre Église : depuis plus de 2000 ans, elle est vivante et se transmet de génération en génération. Concrètement à Noisiel, pendant trois jours, un flot quasi ininterrompu de personnes a défilé. La plupart pour inscrire les enfants au catéchisme, à l’ « éveil à la foi » pour les plus petits, ou encore à l’aumônerie pour les plus grands. Ils étaient accueillis par d’autres parents, des « anciens », mobilisés pour la circonstance. J’y ai rencontré quelques parents que j’ai interrogés au hasard sur ce qui les poussait à engager cette démarche d’inscription, effectuée en toute liberté dans une ville où les chrétiens sont très minoritaires.
 
« Transmettre sa foi à ses enfants n’est pas automatique », estimait ainsi Jean-Pierre pour qui  « il est nécessaire que la foi soit vivante au quotidien, par la prière et les bonnes actions et qu’elle devienne une véritable habitude de vie ». En quelque sorte, elle ne se délègue pas mais se vit par l’exemple. Cet habitant de Torcy était venu avec son épouse inscrire trois de ses enfants au catéchisme et à l’aumônerie. « C’est primordial pour nous », disait-il en ajoutant : « Ma foi en Jésus-Christ est un chemin de vie ».
 
D’autres parents entraient plus timidement pour engager une première démarche. Ainsi  Olivier, aussi venu de Torcy, était entré pour la première fois au Centre Paroissial pour inscrire sa fille de neuf ans au catéchisme.  Il admettait sa fragilité en reconnaissant avoir connu un parcours personnel « irrégulier ». Comme lui, son épouse a hérité de la foi en Jésus transmise par la famille. Elle est originaire des Philippines et ils ont fait baptiser leur fille dans ce lointain pays. Ils veulent maintenant lui apporter « une  vie spirituelle en cohérence avec leur parcours de foi. En même temps que certains repères de valeurs morales ».
 
Pour les plus grands qui entrent à l’aumônerie, l’adhésion du jeune est essentielle. C’est ce qu’a bien compris Sylvie d’Émerainville, maman de Nathan 15 ans, accompagnant son fils venu s’inscrire à l’aumônerie. Elle se dit « catholique de tradition familiale, mais surtout de foi ». Son fils a déjà participé deux années de suite à l’aumônerie puis a fait une pause d’un an. Il y revenait à l’occasion de ces portes ouvertes 2017 : « À notre âge on ne peut plus dire qu’on est poussé par la famille, c’est un choix ». Nathan ajoutait assumer totalement d’être un des seuls catholiques de son lycée. Ma foi, disait-il, «m’apporte tout. Rien n’arrive sans Dieu ».
« Il faut que mes enfants connaissent Dieu », expliquait une autre maman de Torcy, Peggy. Elle a inscrit deux de ses  trois enfants au caté. Le plus grand, 17 ans, n’a pas voulu se réinscrire à l’aumônerie « même s’il continue à faire ses prières et n’a pas abandonné la foi ». Elle l’a vu accompagner un copain protestant au culte du dimanche et estime que « s’il a fait cela c’est aussi qu’il peut le faire avec son Église catholique ». Sa maman estime qu’il « ne faut pas le forcer » et reste confiante dans l’action de l’Esprit Saint. J’ai aussi croisé Andréa, 15 ans venue à l’aumônerie « pour témoigner de sa foi et apporter aux jeunes de son âge ce qu’elle sait de Dieu »
 
 Certains adultes de leur côté étaient entrés à Saint Paul pour demander leur propre baptême ou un sacrement qu’ils n’avaient pas encore reçu (confirmation, première communion), voire pour renouer avec une foi délaissée. Kevin 22 ans, par exemple, malgré ses appréhensions, a franchi la porte pour demander le baptême et s’inscrire au catéchuménat. Lui, comme sa compagne, m’ont dit être passés par des moments « de trouble et de foi branlante ». Il ajoutait « Je suis à une étape de ma vie où tout va bien. Mais il me manquait  quelque chose. J’ai besoin de connaître Dieu et la Bible. »
Les journées « portes ouvertes » 2017 sont terminées, mais les portes du Centre Saint Paul restent toujours ouvertes
à tous ceux, petits ou grands, qui veulent transmettre leur foi ou qui cherchent leur chemin.
Ils sont les bienvenus, accueillis toute l’année au Centre,

Olivier Noyer


La chorale Saint Thérèse du Val Maubuée

 
La chorale Saint Thérèse du Val Maubuée a fait sa rentrée à Lisieux pour y passer une journée en compagnie de sa sainte patronne, Thérèse
 
Samedi 9 septembre 2017, une trentaine de choristes, accompagnés d’une dizaine de paroissiens non choristes et du Père Alain Ruysschaert sont partis en pèlerinage à Lisieux, prier et chanter sur la terre de Sainte Thérèse de l’enfant Jésus. Nos anciens chefs de chœur, Thérèse et Raphaël, ont fait partie du voyage.
 
Ce fut une longue journée, très riche en amitié, en émotion, en partage et en découvertes. Dès notre arrivée, notre visite a commencé par le Carmel, où nous avons découvert l’engagement de Thérèse et de ses sœurs. Le Hall du Carmel de Lisieux est un véritable musée où sont regroupés de nombreux souvenirs et des écrits de celle qui était aussi Sainte Thérèse de la Sainte Face et Patronne des Missions. Nous avons pu nous recueillir devant la grande châsse des reliques de Thérèse.
 
Notre parcours nous a ensuite menés vers la Maison des Buissonnets, où Thérèse a vécu en famille avant le Carmel.Avant le repas nous avons visité la Cathédrale. Là aussi Thérèse a marqué son empreinte à de nombreux endroits. Nous avons passé l’après-midi dans la Basilique. Cette immense Basilique très richement décorée nous enseigne l’Ancien et le Nouveau Testament sous toutes les formes : la sculpture, la peinture, les mosaïques, les vitraux. Après la découverte de la Basilique, nous sommes descendus d’un étage, pour accéder à la Crypte, plus richement décorée encore que sa voisine du dessus. C’est dans cette Crypte que nous avons eu l’immense plaisir d’animer par nos chants la Messe du Pèlerin de ce samedi 9 Septembre. Nous avons été dirigés par Martine, présidente de la chorale, et assistés de l’organiste de la basilique. Pour beaucoup d’entre nous, cette messe chantée fut un grand moment d’émotion, de révélation et de grâce.
 
Au cours de cette grande et magnifique journée, un peu pluvieuse, il s’est passé beaucoup de choses. Voici quelques témoignages que nous avons recueillis dans le car au retour :
- Ce fut un pèlerinage magnifique. La magie de Dieu est merveilleuse. Cette pluie d’aujourd’hui venait de Dieu. D’habitude la pluie m’enrhume, mais là je me suis senti bien. J’ai eu des frissons pendant la messe.
- Il faut multiplier ces sorties enrichissantes. Je rentre avec plus de force, pleine d’espoir. Je repars riche de plein de choses.
- Quelque chose s’est passé. Ici en découvrant Thérèse j’ai appris qu’on peut vivre dans la simplicité.
- J’ai découvert la nécessité d’être missionnaire.
- Ce sont des moments qui nous font grandir. Je ne pensais pas vivre ça ici.
- Ce que nous avons vécu, nous pourrons le partager dans nos clochers.
- On part avec des idées en tête et on revient avec autre chose.
- Être missionnaire, c’est vivre et faire ce que je peux, et rayonner de ce que je suis. Et ça apporte toujours du fruit. …
 
Merci à Philippe Tesson de Lisieux, qui nous a aidé à organiser cette merveilleuse journée, à BARBARA pour la visite guidée et ses enseignements, à l'organiste de la basilique que nous saluons ici pour avoir su nous accompagner agréablement et sans répétition, à Julien Morvan de Viabus ainsi qu’à nos supers chauffeurs Floriane et Stéphane. Nos sincères remerciements au Père Alain qui a choisi nous accompagner dans notre démarche malgré ses nombreuses occupations de la rentrée. Un grand merci de toute la chorale à Jacky Gouillon pour avoir managé toute l’organisation.
 
Sainte Thérèse a dit : « Je passerai mon ciel à faire du bien sur la terre »
Et nous ?  Et si nous passions notre Terre à faire du bien sur la Terre 
 
M. Capo-Chichi

 


 

Carnet paroissial

du 15 août 2017 au 15 septembre 2017

Par le baptême, ils sont entrés dans notre communauté

CHAMPS :                      Elena JEAN ; Léa AVRY; Anthony AVRY; 

LOGNES :                       Amélie CRAWFORD; Noah CRAWFORD; 

NOISIEL :                        Hugo FARRÉ; Sacha LECOQ; 

TORCY :                         Iris FERREIRA; Alexandre BARDALES; Djalley Luc BYRAM; Estelle MANCEAU;  

                                       Raphael GUSTO ; Lana LELEU-RIVES. Isis LELEU-RIVES ; Mélinda DELLALEAU

                                       GabrielTEKO;

Ceux qui se sont unis par le sacrement de mariage

CHAMPS:                        Christophe CALVEL & Aurélie LACOTTE                                                      

LOGNES :                       Devin RONDARD & Mélanie LEFRANC

NOISIEL                          Thibaud ZUPPINGER & Marie Luce BONNIER 

                                        Augustine DEMAN BIRD NERIYO & Reine Marina ROBINSON ROY

 

Ils ont rejoint le Père et nous prions pour eux

CHAMPS  :                       Raymonde HEDOUX; Lucette LEMAIRE; Jacques GLAZIOU;

                                         Isabel LOURENCO MONTEIRO

LOGNES :                         Solange VIT                     

NOISIEL :                          Bernadette MENNEVEE; Jules GERVAIS; Fabienne CHICANNE

TORCY :                           Jean GUYARD    

           

Prière œcuménique samedi 21 janvier 2017

au Centre Saint Paul

 

 

 

 


Prière œcuménique lundi 18 janvier 2016

au Centre Saint Paul

 

Au moins une fois par an, les chrétiens sont invités à se remémorer la prière de Jésus à ses disciples pour que tous soient un afin que le monde croie (cf. Jean 17,21). Les cœurs sont touchés et les chrétiens se rassemblent pour prier pour leur unité. Dans le monde entier, des communautés et paroisses échangent leurs prédicateurs ou organisent des célébrations œcuméniques et services de prières spéciaux. L'événement qui permet cette expérience exceptionnelle est la Semaine de prière pour l'unité des chrétiens.