Pôle missionnaire du Val Maubuée

Eglise Catholique

Recherche sur le site

Calendrier

Janvier 2020
L Ma Me J V S D
1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31

 ARTICLES DU MOIS


Journée mondiale des pauvres 2019

retour sur le partage lors de la messe du 17 novembre

        Sur notre pôle du Val Maubuée, dans le cadre de la Journée Mondiale des Pauvres proposée par notre Pape François, l’équipe solidarité nous a invités à réfléchir, cette année, à la manière dont nous pourrions agir contre la solitude. La solitude est une pauvreté spécifique qui peut toucher tout un chacun et dégrade la relation aux autres, essentielle pour la vie. 
        Pour notre pape, la promotion sociale des pauvres n’est pas en effet un engagement extérieur à la proclamation de l’Évangile ; elle montre, au contraire, le réalisme de la foi chrétienne et sa valeur historique. L'amour qui donne vie à la foi en Jésus nous empêche de nous replier dans un individualisme asphyxiant, sans aucune influence sur la vie sociale.
        Le pape nous rappelle notamment que la pire discrimination dont souffrent les pauvres est le manque d’attention et notamment d’attention spirituelle. Pour donner corps et efficacité à l’annonce du Royaume de Dieu, nous sommes invités à chercher l’essentiel, à regarder avec amour, à tendre la main et à écouter sans juger celui qui vit une situation de précarité.
        L’équipe de solidarité souhaite donner un retour sur les partages, qu’elle a proposés et qui ont souvent été riches, entre les participants aux messes du 17 novembre. Elle remercie d’abord ceux qui ont partagé ce souci de la solitude et des actions possibles pour arriver à la contrecarrer un peu.
 

Ce sont vos remarques et vos propositions qui suivent :

1. Quelles solitudes pouvons-nous repérer autour de nous ?
La solitude face à la maladie ou au handicap
- Les personnes malades à la maison
- Les personnes malades en hôpital
- Les personnes en situation de handicap
La solitude en situation familiale
- Les personnes âgées seules chez elles ou en maison de retraite
- Les personnes qui se sentent seules au sein de la famille
- Les familles monoparentales (souvent des femmes)
- Les séparés – divorcés
- Les personnes ayant connu un deuil
- Les célibataires, les personnes qui sont dans la solitude amoureuse ou en rupture amoureuse
La solitude des enfants
- Les enfants harcelés en classe
- Les enfants qui restent souvent seuls à la maison
- Les enfants en difficulté ou difficiles
La solitude liée à la différence de culture
- Les Étrangers qui ne parlent pas le français
- Les Migrants loin de leur famille
La solitude en situation sociale
- Les personnes en échec professionnel ou au chômage
- Les sans abris
- Les personnes face à la souffrance au travail
- Les personnes qui n’ont pas ou plus confiance en eux
- Les personnes en dépression, stress ou burnout, qui sont « mal dans leur peau »
- Les étudiants pauvres
- Les personnes méprisées ou qui ont peur d’être jugées, du regard des autres
- Les personnes face aux épreuves de la vie quotidienne : incompréhension, rejet
- Les prisonniers
La solitude des prêtres   -   Les voisins qu’on ignore
Les solitudes spirituelles
- Manque de foi
- Manque de relation avec d’autres partageant la même foi
- Les Migrants loin de leur famille
 
2. Avons-nous à partager une action qui a pu être mise en œuvre ou à proposer pour atténuer cette solitude ?
Repérer les personnes « isolées »
Identifier les personnes dans le voisinage, à l’école, à l’église … repérer en particulier les nouveaux arrivants
Avoir une attitude bienveillante
- Ne pas juger
- Être persévérant
- Aller vers les personnes seules dans la rue, leur parler, engager la conversation
- Tendre la main
- Accepter la différence
- Partager
Prier pour et avec les personnes seules
Rendre visite
- Prendre le temps de rencontrer, de parler, d’écouter
- Sortir de son quotidien pour échanger
- Visiter les personnes âgées ou malades
- Faire les courses
- Apporter la communion
- Distribuer la feuille du mois dans les boîtes aux lettres
- Appeler au téléphone
Se former
- Connaître les structures et associations qui peuvent aider, soutenir : par exemple Secours Catholique, Secours Populaire, Restos du cœur, Service Évangélique des Malades, Petits Frères et Sœurs des Pauvres, Collectif d’Aide aux Demandeurs d’Asile (Lagny), Services de la ville
- Apprendre à orienter vers ces structures et associations
- Apprendre à accompagner les malades, les personnes seules
- Mieux comprendre certaines pathologies pour mieux aider les personnes concernées
Mettre en place des actions au sein des équipes de proximité
- Soutien scolaire
- Collecte de denrée
- Accompagnement à la messe
- Etc
Participer à des associations ou structures d’aide
- Par des dons
- Par des coups de main ponctuels lors de collecte, maraudes, actions ponctuelles …
- Par un soutien administratif, du bénévolat, un engagement plus précis
- Participer à une épicerie sociale
- Participer aux actions de l’ACAT pour alerter
- Participer à des actions de quartiers
Mettre en place d’autres actions
- Aider immédiatement ceux qui mendient
- Créer une boîte à besoins : aide aux travaux ménagers, bricolage …
- Créer des liens dans l’immeuble, le voisinage, organiser la fête des voisins ou y participer
- S’entraider entre voisins
- Créer des groupes de partage et d’échange : autour de la Parole à l’Église, sur les problèmes rencontrés
- Créer des groupes d’aide (dons, actions de première nécessité)
- Faciliter le transport de ceux qui n’ont pas de moyens
- Partager un repas, inviter à un repas
- Organiser un repas autour de ses connaissances culinaires, de son histoire
- Organiser des après-midi de partage avec des jeux, des échanges …
- Aller chercher ou accompagner les personnes à la messe
- Organiser un voyage, une sortie pour favoriser les rencontres
- Inviter à participer à des activités comme la chorale, …
Aider les proches
- Accueillir chez soi ses parents âgés
- Accueillir chez soi ses proches en difficulté
Accompagner les aidants
Inviter les prêtres
Réquisitionner les immeubles à l’abandon
 
        En conclusion, vos remarques et propositions vont pouvoir servir de bases de travail. Nous pouvons dire que notre communauté chrétienne est dans la lignée de la lettre de l’Avent de notre évêque où « la fraternité est un chemin pour être greffé au Christ ». Elle a pris conscience de la solitude qui peut nous entourer et y reste attentive. Elle propose même des actions qui permettent de recréer du lien et de la solidarité.
        Toute action est bonne, qu’elle soit individuelle ou collective, mais elle peut être plus efficace quand elle s’inscrit dans des démarches plus collectives, notamment en utilisant les associations et les structures d’aide. Il importe donc d’informer sur celles-ci, par exemple une fois par mois lors d’une messe.
 
Deux actions concrètes peuvent en ce sens être des espaces d’exercice de la solidarité immédiate :
- La boutique solidaire qui va ouvrir au sein du Secours Catholique et qui a besoin de bénévoles pour la faire fonctionner : Vous pouvez vous faire connaître auprès d’Anne LACASSAGNE ou de Régine TADJA (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.).
- L’aide aux malades au sein du Service Évangélique des Malades:
Vous pouvez contacter Diane AKPAKI (06 10 54 43 40) si vous souhaiter y participer.
Vous pourrez aussi participer à la Journée des Malades qui aura lieu le 11 février 2020.
 

Concert pour deux spiritualités

      Le dimanche 17 novembre dernier avait lieu à Lognes un concert pour deux spiritualités, musulmane et chrétienne (Soufie et Catholique)
 
       Ce concert nous a remplis d’une grande joie, de paix et de sérénité au fur et à mesure qu’il se déroulait.
 
        Dans un premier temps j’ai eu tendance à me rattacher à ma foi chrétienne en regardant la croix du Christ qui trônait dans le cœur car Il est tellement tout pour moi ! Et puis je me suis laissé saisir petit à petit par la beauté des chants de l’ensemble Dervish Spirit suivi de la Chorale de Lognes.
 
        Nous avons besoin de moments comme cela pour couper court à beaucoup de craintes véhiculées entre autres par les médias mais aussi par l’approche différente de notre foi. La vraie spiritualité laisse place justement à l’acceptation de nos différences tout en gardant sa foi profonde en Celui qui nous fait vivre : le Christ pour les Chrétiens et Dieu et le prophète Mohamed pour les Musulmans.
 
        Lors du pot d’amitié, à l’issue du concert, j’ai pu constater ce désir mutuel de partager librement notre foi respective sans chercher à convaincre l’autre et dans l’accueil de nos différences. Ces échanges que nous avons eus concernant notre foi m’a replongée dans un voyage que j’ai fait en Égypte et qui s’intitulait ‘Dialogue inter religieux entre Chrétiens et Musulmans’ : on y découvrait que la pratique religieuse différente n’était pas un obstacle en soi mais que ce qui nous rapprochait était bel et bien l’expérience personnelle d’une rencontre avec Dieu comme quelque chose d’essentiel dans notre vie. J’ai été tout autant touchée cette fois- ci par leur témoignage que lors de mon voyage en Égypte.
 
      Je demeure plus que jamais convaincue qu’il est important de s’enrichir de nos différences tout en gardant précieusement notre identité de Chrétien.
Catherine Vinot
(photos du concert dans la rubrique : communautés/Lognes)

 

Lettre pastorale 2019-2020 : Etre greffés au Christ

1/ Être greffés au Christ pour aimer avec la délicatesse du Père. Il y a un lien profond entre la première année de nos orientations pastorales et celle qui commence (2019-2020).
Il est important de bien garder l’unité entre ces deux années : ce qui a été réfléchi, approfondi et décidé doit se poursuivre, vivifié par notre union au Christ. Pour aimer comme le Père, il n’y a qu’un chemin : notre union au Christ.
 
 2/ Être greffé au Christ, être uni au Christ est l’état normal du chrétien.
Le Christ est venu parmi les hommes pour nous unir à lui, nous unir à sa condition divine. Pleinement homme, pleinement Dieu, il veut nous donner la vie qu’il possède en plénitude pour faire de nous des fils et des filles adoptifs. C’est par le baptême que nous sommes incorporés au Christ et, librement, nous répondons à son appel: « Viens, suis-moi ». Librement, nous adhérons à lui pour lui ressembler et pour aimer comme lui.
 
3/ Nous sommes appelés à le contempler, à écouter sa Parole, à l’aimer avec ferveur et à mettre en œuvre ses commandements dans nos actes quotidiens.
 Nous sommes appelés à mettre le Christ au centre de notre vie. N’en ayons pas peur car c’est la mission du Fils de nous conduire au Père et de nous ouvrir à la confiance filiale. Depuis les premières heures de l’Eglise, nous portons le nom de chrétiens (Ac 11, 26) ; nous sommes les disciples du Christ, il est la source de notre conversion et de notre charité. Vivre une union plus intime avec lui nous conduit à découvrir toujours plus la volonté du Père et à vouloir en être les humbles serviteurs. Passer par le Christ nous fait grandir dans la confiance filiale et accueillir en nous la vie de l’Esprit Saint. Nous tissons ainsi, jour après jour, des liens intimes et personnels avec chacune des personnes divines. C’est ce que nous souhaitons pour chacun d’entre nous, pour nos familles, nos communautés paroissiales et pour tout notre diocèse : grandir dans l’union au Christ qui nous conduit au Père par l’action de l’Esprit Saint en nous, au service de nos frères.

http://www.catho77.fr/spip.php?article3445

http://www.catho77.fr/IMG/pdf/lettre_pastorale_decembre_2019_v4_pour_internet.pdf


 

Semaine de prière pour l'unité des chrétiens 18-25 janvier 2020

"Ils nous ont témoigné une humanité peu ordinaire" (Actes 28,2)

Pour 2020, les chrétiens de Malte et Gozo ont choisi le texte des Actes des Apôtres, chapitre 28 : le naufrage de Paul à Malte pour soutenir notre prière.
Tous les ans, les chrétiens maltais rendent grâce pour cet évènement à l’origine de la foi chrétienne dans l’île. L’hospitalité n’est pas une vertu spécifiquement chrétienne et d’ailleurs ceux qui accueillent Paul et ses compagnons d’infortune font preuve avant tout « d’humanité » dans leur hospitalité.
Cette semaine-là, nous nous mettrons donc en situation d’hôtes de l’unité comme un don du Christ fait à son Église. Peut-être nous faudra-t-il comme les passagers du bateau de Paul « jeter du fret par-dessus bord » mais nous pourrons ainsi faire preuve d’hospitalité envers les chrétiens d’autres confessions, envers nos prochains si différents soient-ils, envers les étrangers…
Le naufrage de Paul à Malte montre qu’à travers les voyages périlleux et les rencontres fortuites, l’annonce de l’Evangile du salut pour tous les hommes en Jésus-Christ se réalise.
Que cette semaine de prière pour l’unité des chrétiens soit l’occasion de témoigner, de prier et d’accueillir ensemble « pour que le monde croie ».

Offrir en messe en action de grâces pour vos proches, vos défunts.

Tout au long de l’année, toutes les personnes qui le souhaitent peuvent demander que soit célébrée une messe pour des intentions particulières : pour remercier Dieu, pour accompagner des proches dans tous les moments de la vie (joies, peines),pour les vivants ou les défunts de sa famille.
Cette tradition manifestée dès les premiers siècles de l’Église consiste en le fait d’accompagner cette intention particulière d’une offrande. Pour le diocèse de Meaux, l’offrande est de 17 euros.
Vous pouvez vous adressez au Centre St Paul aux heures d’accueil,  pour inscrire cette intention et donner votre offrande, ou :
Vous téléphonez au secrétariat tél :  01 60 05 03 91 qui notera l’intention de messe, puis vous envoyez par courrier votre offrande ou vous la remettez le jour même au prêtre qui célèbrera ou à l'équipe d'animation.

 

Carnet paroissial du 15 novembre au 15 décembre 2019

Par le baptême, ils sont entrés dans notre communauté  

   NOISIEL :  Aditya BOULOIS ; Maedy SILEBER SOPHIE

    TORCY   :  Lim-Linh Cécile HOANG ; Sophia POCICAISCHI

 

Ceux qui se sont unis par le sacrement de mariage :

     NOISEIL  :  Sandra DOS SANTOS & Francis FAURE

 

Ils ont rejoint le Père et nous prions pour eux       

      CHAMPS :      Roland GIOVANNONI ; Herminia SCOLARI ; Hugues BOURDAIN ; Karine VERGNAUD ;

                             Alain BELLOT ; Marie Louise PINSSON

EMERAINVILLE : Maria Da Concciao TEIXEIRA

      NOISIEL :       Nadine SILVI ; Michel COURCERAND ; Gaston MARIOLLES

      TORCY :        Alexandre RIBEIRO ; Jean Claude COSTA ; Lucette GAZZOLA ; Jean Pierre HOLUBOWSKI

                            Manuel PAULINO DA PALMA GOMES ; Christiane SCARTEZZINI


 

La Semaine sainte sur le Pôle, retour en images

 

 Les rameaux

 

Le Jeudi Saint

 

 

 

Le Vendredi Saint

 

La Veillée Pascale