Pôle missionnaire du Val Maubuée

Eglise Catholique

Recherche sur le site

Calendrier

Janvier 2019
L Ma Me J V S D
1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31

 ARTICLES DU MOIS


La solidarité dans le Pôle missionnaire du Val Maubuée

 
L’équipe Solidarités du Val Maubuée souhaite vous faire part de plusieurs orientations, projets ou évènements dans le cadre de la coordination des actions de solidarité
 
Une boutique solidaire de vêtements
Voilà un projet porté conjointement par la communauté catholique du pôle missionnaire du Val Maubuée et le Secours Catholique-Caritas France. Le Secours catholique a déjà expérimenté ce type de boutique, comme par exemple, il y a un an, à Esbly, en Seine et Marne ; en mars dernier, une dizaine de paroissiens et bénévoles de l’équipe du Val Maubuée du Secours Catholique a découvert et apprécié cette boutique où un espace d’accueil côtoie celui de la vente.
Il s’agit de créer une boutique solidaire de vente de vêtements donnés sur le Val Maubuée, considérant qu’il n’y a pas de service de ce type ouvert plus d’une fois par mois sur le secteur du Val Maubuée, permettant aux personnes en difficulté de s’habiller à moindre frais.
La Boutique Solidaire permet de lutter contre le gaspillage, tout en répondant à un besoin vestimentaire, et s’inscrit dans une logique de l’économie du don et plus largement de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS) en partenariat avec les acteurs de la filière textile. Elle fonctionnera grâce aux dons, vendra des articles à un prix solidaire et redonnera le surplus à des structures appartenant à l’ESS.
Une telle boutique permettra aussi de mobiliser les personnes bénévoles autour d’un projet structurant auquel elles pourront donner sens.
Elle donnera aussi des priorités d’action en direction des personnes en grande difficulté, tout en les associant davantage afin de développer ce « vivre-ensemble » que nous voulons mettre en œuvre, notamment au-travers d’un espace d’accueil, d’écoute, d’échange et de convivialité au sein de la boutique, avec un coin café, un coin jeu, un coin bibliothèque … et également un espace de propositions d’ateliers divers : bien-être, service multimédia, relooking … pouvant aboutir à un réseau de « savoir-faire ».
Cette boutique serait ouverte à tout public de manière à favoriser le « vivre ensemble » ainsi que toutes les formes possibles de mixité sociale : avec ou sans difficulté, accompagné ou pas par le Secours Catholique ou d’autres partenaires, souhaitant faire un achat solidaire ou tout simplement de bonnes affaires, chacun y sera le bienvenu !
 
Pour mener à bien ce projet, une équipe de projet est à constituer avec des personnes intéressées par l’initiative, qu'elles soient ou non bénévoles de l'équipe du Secours Catholique. Si cela vous intéresse , merci de  contacter : Michèle VALADE , 06 45 32 73 45, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..
 
Un gouter solidaire
Ce gouter solidaire faisait suite à la Journée Mondiale des Pauvres voulue par notre Pape François. Il s’adressait plus particulièrement aux personnes les plus isolées ou en situation de fragilité que nous étions tous invités à convier à cette petite fête. Nous souhaitions que chacun participe avec sa bonne volonté et son talent pour que cet évènement soit une fête fraternelle heureuse et paisible où chacun en partirait heureux. Nous étions cinquante, grands et petits, à avoir répondu à cette démarche autour de crêpes, gaufres et vidéos. Nous avons demandé à certains d’entre eux de dire ce qu’ils en ont retenu.
 
" Au cours de ce goûter solidaire, la Bienveillance joyeuse festoyait avec l’Entr’aide fraternelle !!!  Plus de frontières entre les différences, les origines, les handicaps ... chacun a su donner de l’importance à ceux qui se sentaient déconsidérés ...Tra la la Déo Gratias" Mireille
 
« Pour moi l’essentiel de ce gouter a été la participation de chacun à sa mise en œuvre. J’ai vu des personnes s’engager pour faire les courses, d’autres pour préparer la décoration (il fallait voir l’application des grands à réaliser des guirlandes de papier), d’autres pour l’installer perchés sur un escabeau, les enfants à imprimer les serviettes, d’autres encore à préparer les pates à crêpes et à gaufres, d’autres enfin à faire cuire les crêpes et les gaufres avec application. Cette ruche était l’expression des ouvriers de la première et de la dernière heure, chacun avec sa compétence, son envie, sa disponibilité pour donner à la fête le meilleur. Cela m’a redonné espoir dans la mobilisation des hommes à s’entraider et à être heureux ensemble. » - Jean
 
Quelques phrases entendues lors de la projection des vidéos
« Le petit hérisson, il n'avait pas d'amis à cause de ses piquants, mais quand les autres lui ont offert des petits morceaux de plastique, ils ont pu tous le prendre dans leurs bras. Le petit hérisson avait enfin des amis. »
« La fille quand elle est devenue grande, elle était avec son smartphone et elle oubliait son ami le bonhomme de neige. Un jour, elle y a repensé et elle a pris le temps de lui rendre visite. A la fin de l'histoire, sa petite fille est devenue aussi l'amie du bonhomme de neige. »
 
Ou lors de la préparation et du gouter :
« La prochaine fois, il faudra penser à apporter des agrafes pour recharger l'agrafeuse, ça irait beaucoup mieux que le scotch! »
« En faisant le découpage, j'ai l'impression de redevenir un gamin. »
« C'était bien de faire les courses pour l'après-midi. »
« Je n'avais jamais mangé de crêpes, j'ai découvert, c'est bon. »
« Les gaufres, je ne connaissais pas, j'ai bien aimé, cela change des crêpes. »
« Des gaufres avec de la Chantilly et du Nutella, c'est trop bon ! »
« C'était drôle de jouer avec les ballons et puis, à la fin, j'ai pu en récupérer tout plein. A la maison on peut continuer à jouer avec. »
 
En guise de conclusion ce témoignage :
« Les personnes que j’avais invitées étaient ravies et elles se sentaient vraiment très bien, malgré la différence de religion. Le fait de sortir leur a fait du bien. Leurs enfants étaient à l’aise et ont pu jouer et se régaler. S’il y avait des choses qui se refaisaient comme cela, ces personnes m’ont dit qu’elles seraient prêtes à me suivre de nouveau. »
 

L’équipe Solidarités du Pôle du Val Maubuée


 

Un groupe de partage pour les couples en espérance d'enfants

Le groupe Sainte Colette a pour vocation de proposer un lieu bienveillant d’écoute et de partage pour des couples en espérance d’enfants.
Il y a quelques années, Célina et François décident d’avoir des enfants mais tout ne se passe pas comme prévu et le chemin vers la parentalité sera long et compliqué. Aujourd’hui jeunes parents de deux garçons, ils n’oublient pas ce qu’ils ont traversé et fondent le groupe Ste Colette.
À l’appel de Monseigneur Nahmias, Rui, diacre du diocèse et son épouse Otilia, rejoignent l’aventure pour écouter et aider les couples à trouver leur place dans l’Eglise. Un vendredi soir par mois, les couples sont invités à partager un dîner et échanger sur ce qu’ils vivent au quotidien. Dans la bienveillance et la discrétion chacun pourra trouver une oreille attentive. Chaque rencontre sera organisée autour d’un thème et la soirée se terminera par un temps de prière. Une fois par an, un pèlerinage sera proposé à l’église Sainte Colette à Paris. Première rencontre : vendredi 11 janvier 2019 à Noisy-le-Grand chez Célina et François
Renseignements par email à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou par téléphone au 06.16.07.48.81

 Carnet paroissial du 15 novembre au 15 décembre 2018

 

Par le baptême, ils sont entrés dans notre communauté

                     TORCY :  Melyna SIMAO et Eneka PROCHASSON

 

Ils ont rejoint le Père et nous prions pour eux

                   CHAMPS :  Josiane NOGUÉS , Claudette  SOLER;  Christian FELUT, Huberty COLLOT

                    CROISSY : Michel  CARPENTIER 

                    NOISIEL :  Catherine LEROY  

                    TORCY :    Antoinette  GONNOT