Pôle missionnaire du Val Maubuée

Eglise Catholique

Communautés


 

 

 

 

Campus


 

 
 
Permanence accueil 2017-2018
Mardi 11h à 15h - Mercredi 16h à 22h - Jeudi 11h à 15h
 
Aumônerie étudiante : 01 60 05 42 77 - 06 22 05 50 60
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 
Aumônier : 06 98 51 45 23
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 

Chaque mardi et jeudi : déjeuner - temps fraternel
Chaque mercredi messe à 19h30 - Repas/échanges - Enseignements
 
Pour t'accueillir :
Paul de Ferrières : étudiant à l'ENPC, président de l'association de l'aumônerie
Emmanuelle Armanet : animatrice
Père Charles Cornudet : aumonier
 
L'aumônerie étudiante est ouverte de septembre à juin.
Pendant les vacances scolaires, les horaires sont parfois modifiés, merci de contacter l'aumônerie ou de vérifier l'affichage sur la porte d'entrée.

 

Champs-sur-Marne


 

 

Église Saint-Loup - Rue de la Mairie


Plan d'accès


 

 

- L’équipe de proximité de Champs : vous accueille  tous les samedis matins dans l'église de 10 h à 12 h

Champs : La prochaine réunion de proximité aura lieu le 18 décembre à 18h chez Zeina.


 

  "Tout chrétien et toute communauté discernera quel est le chemin que le Seigneur demande, mais nous sommes tous invités à accepter cet appel: sortir de son propre confort et avoir le courage de rejoindre toutes les périphéries qui ont besoin de la lumière de l’Évangile". (Pape François)

        Pour répondre à l'appel du pape François, et rejoindre "les périphéries", n'ayant pas de salle attenante à l’Église, nous avons créé une association " Les amis de Saint-Loup" afin d'obtenir un lieu pour organiser des goûters conviviaux pour personnes isolées quel que soit leur origine ou religion.

Nous essayons de vivre:

♦  Le vivre ensemble

♦  Les goûters ouverts à tous

 Partager -  Échange

♦  Echange et partage un dimanche après-midi au cours du temps de l'Avent et du Carême

♦  Mission en Actes

Prier

♦  Messe tous les dimanches à 9h30

♦  Chemin de croix tous les vendredis de carême

Accueil

♦   Nous vous accueillons tous les samedis matin de 10h à 12h, dans l'église vous pouvez prendre un temps de prières, vivre un moment de silence

Culturel

        L’Église actuelle date des années 1655-1660. La seule partie ancienne "apparente ou réelle" pourrait être la croisée du transept datant de la reconstruction du XIV siècle. L'édifice se présente comme une espèce de grande chapelle. La nef simple se termine par une abside en rond-point à voûte en cul-de- four. Au tour de la croisée s'organisent le chœur  tourné vers l'orient et deux petites chapelles, l’une au nord, dédiée à la Sainte Vierge et l'autre au sud dédiée à Saint Leu de Sens, (aussi nommé Saint Loup dans l’ancien diocèse de Sens, il est très populaire en Seine et Marne) Dans le chœur existe un tableau sculpté représentant « le Ravissement de Saint Paul au ciel par les anges »

        L’Église est ouverte les journées du patrimoine.

        Le bâtiment appartient à la commune de Champs sur Marne depuis la séparation de l’Église et de l'État en 1905. Ainsi le porche roman de cette église porte au fronton la devise de la République: "Liberté, Égalité, Fraternité". C'est une des nombreuses églises de France à porter cette devise qui sur un édifice religieux surprend souvent le visiteur.

        Aujourd'hui la paroisse de Champs fait partie de la province ecclésiastique de Paris et du diocèse de Meaux (secteur du Val Maubuée).

  • Coordonnées équipe de proximité :
    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


 Concert le samedi 4 mars 2017 de la chorale Croq'Notes de Noisiel au profit de l'association AMADYS qui aide les malades atteints de Dystonie, maladie neurologique très invalidante (qui fait partie des maladies rares)

 
 
 
 

 

 

 

 

Croissy-Beaubourg


 

Église Saint-Marcel - Rue de Paris


Plan d'accès


Messes

Le 3ème dimanche du mois à 9h30 et 5ème dimanche du mois à 11h (sauf en juillet et août)

L’équipe de proximité

Samedi 6 janvier de 11h30 à 13h pot amical, galette des rois à la sacristie

  • Anne-Marie François
    0682317156
    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Odile Digart
Geneviéve Sauvager
Anne Tran
Marie-Laure Orlandi
Marie-Anne Vesco
Danièle Mugerin
Jean-Claude Cortat
Marie-Thérése Devroedt

 

- Samedi 4 février 2017 à 20h30 à l'église concert de musique sacrée par la classe de chant du conservatoire Maurice Ravel d'Ozoir la Ferrière
 

Emerainville-Malnoue


        

Église Saint-Eloi


Plan d'accès


 

Plan d'accès


 

 Église Notre-Dame


 

Emerainville

Accueil à l’église d’Emerainville bourg tous les samedis matin de 10h30 à 11h30. (Sauf vacances scolaires)

Groupe de prière de 14h30 à 16h30 tous les vendredis


 

Projet de l’équipe de proximité d’Émerainville à partir d'octobre 2017 :

Le partage de la Parole de Dieu sur les lectures du dimanche  au cours de la messe du 1er dimanche de chaque mois à Malnoue.

Proposé lors du bilan du mois de juin, ce projet d’année nous a semblé rejoindre les thèmes de l’assemblée synodale : LECTURE DE LA PAROLE DE DIEU ET COMMUNION FRATERNELLE. Nous l’avons mis en œuvre le dimanche 3 septembre et nous avons partagé sur les textes du jour.

Ce  partage de la Parole dans une petite communauté permet de la rendre plus fraternelle et de s’évangéliser les uns les autres, de se dire ce que cette Parole nous apporte, les questions qu’elle nous pose. Au fur et à mesure des rencontres, ces partages permettront de créer un climat fraternel où chacun pourra exprimer ses intentions de prière.

Ainsi au fil des mois, nous espérons entrer dans ce projet de l’évêque, et vivre ce qu’il nous disait dans son homélie lors de l’assemblée synodale en mai  2017 :

« Mes amis, demandons la grâce que la vie fraternelle de nos communautés conduise à découvrir l’amour du Père. Soyons traversés, avec zèle et vigueur, par ce triple mouvement : nous rapprocher toujours plus du Christ, bâtir entre nous les liens de la communion fraternelle, être missionnaires de cet amour... »

(Homélie Messe de l’Assemblée synodale Cathédrale Saint-Etienne de Meaux - 13 mai 2017 -) http://www.catho77.fr

Marie-Madeleine Thirault


 

 

 

 

15 janvier 2017 à Malnoue

Journée mondiale du migrant et du réfugié


Projet 2016

Lors de la rentrée de septembre 2016, l’équipe de proximité d’Emerainville s’est demandée comment rendre notre liturgie plus attractive en s’inspirant de - huit idées pour innover en paroisse- tirées de la revue la « Vie ».

Une proposition a retenu notre attention : expliquer un geste effectué pendant la messe :

  • Le sens du signe de la croix dimanche 4 décembre, 2ème dimanche de l’Avent, présenté au début de la célébration avant le signe de croix.
  • Le geste de la paix sera présenté le dimanche 18 décembre, 4ème dimanche  de l’Avent.
  • Deux autres gestes seront expliqués pendant le temps du carême.
  • le signe de croix : texte inscrit sur la feuille de chants.

L'histoire du signe de croix remonte jusqu'à Tertullien, le père de l'église primitive qui a vécu entre 160 et 220 de notre ère. Tertullien a écrit, "Au moment de sortir et dans nos déplacements, au début et à la fin de toutes nos activités, au moment de nous habiller et de nous chausser, au bain, à table, en allumant les lumières, quand nous nous couchons, quand nous nous reposons, à chacune de nos activités, nous nous marquons le front avec le signe de la croix." 


Geste de communion

Au début de l’année Liturgique il a été demandé à l’équipe de proximité d’Emerainville  de présenter certains gestes au moment de la messe que nous vivons.

Après le signe de la croix, le geste de la paix et  l’élévation, aujourd’hui nous parlerons de l’eucharistie. Précisément au moment de la communion, ou le Prêtre présente  l’Hostie en disant le corps du Christ,  ce moment qui nous rappelle les gestes de Jésus à la Sainte Cêne « Prenez et mangez, ceci est mon corps, prenez et buvez ceci est mon sang » qui veut dire que quand nous avançons pour recevoir  Jésus Hostie  nos cœurs  sont prêt à accueillir humblement avec respect Celui  qui nous invite à cette communion

Saint Cyrille de Jérusalem  (315- 387) disait : quand tu  approches, ne t’avances pas en tendant la paume des  mains, ni les doigts écartés.

Mais puisque sur ta main droite va se poser le Roi,  fais-lui un trône de ta gauche, dans le creux de ta main, reçois le corps du Christ, et réponds. « Amen ».


 

Le signe de l’élévation

La consécration est un moment-clé de l’eucharistie, elle est suivie de l’élévation.

Lors de la consécration, le prêtre répète les paroles de Jésus bénissant le pain lors de la Sainte Cène et le pain devient le corps du Christ. Puis le prêtre élève l’hostie au-dessus de lui afin que nous puissions contempler Jésus  ; c’est comme un échange de regard : nous nous laissons regarder par Jésus et nous le regardons avec amour. Quand le célébrant baisse l’hostie, nous nous inclinons avec respect.

Ensuite le prêtre consacre la coupe de vin ; le vin devient le sang du Seigneur. Lors de l’élévation de la coupe, nous contemplons cette coupe et nous pensons au sang que Jésus a versé par amour pour nous. Comme précédemment , nous nous inclinons au moment où le célébrant baisse la coupe.


Le geste de la Paix

"Dans la charité du Christ, donnez-vous la paix"

Avec la fraction du pain, le geste de la paix appartient aux rites les plus anciens rapportés dans les textes décrivant la célébration eucharistique à l’époque de l’Église primitive.

Cette invitation au geste de paix par le prêtre ou le diacre à l’ensemble des membres de l’assemblée, trouve son origine dans la tradition apostolique : « Saluez-vous les uns les autres par un baiser de paix », dans la lettre de Saint-Paul Apôtre aux Romains.

Ce signe que nous nous offrons se distingue fondamentalement du geste que nous sommes amenés à faire, de manière chaleureuse, quand nous nous retrouvons, parfois sans s’être vu depuis longtemps, pour vivre ensemble la liturgie de la messe, ou quand après cet instant de partage, de prière et de communion, nous nous séparons. Le sens de ce geste de paix, c’est la paix du Christ qui est la source de notre union fraternelle.

Aux premiers siècles, ce baiser de paix se donnait avant l’offertoire, en souvenir du commandement du Christ, « Devant l’autel, va d’abord te réconcilier avec ton frère, et ensuite viens présenter ton offrande » (Matthieu 5, 24), moment qui a été conservé dans les liturgies orientales.

Dans notre liturgie, ce geste de Paix vient à la suite du Notre Père, la prière de Jésus envers son Père, prière que nous proclamons en la faisant notre, et précède la communion eucharistique, la fraction du pain, instant privilégié de cette union communautaire au corps et au sang du Christ.

La paix est le don du Christ ressuscité à l’Église. Au cours de la cérémonie, les membres de la communauté sont ainsi invités à la porter de proche en proche en se disant mutuellement « la paix du Christ » et « Amen ».

La paix que l’on est alors invité à échanger n’est pas n’importe quelle paix, mais la paix du Christ ressuscité qu’il a promise avant d’entrer dans sa passion. C’est donc beaucoup plus qu’un geste de fraternité  mais un message à transmettre et porter à tous les hommes dans ces temps si troublés par toutes sortes de violences et de divisions.


Quel est le sens du signe de croix ?

Front - poitrine - épaule gauche - épaule droite. Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit, Amen... On le fait souvent sans y prêter attention. Pourtant le signe de croix est un acte qui recèle de nombreux messages.

Le signe de croix est généralement accompagné de paroles. Nous le faisons au nom du Père : nous nous tournons vers le Père ; nous le faisons au nom du Fils : nous apprenons à vivre à la manière du Christ ; nous le faisons au nom du Saint Esprit. Nous reconnaissons la présence du Dieu unique en trois personnes.

A la messe :

Le prêtre introduit la célébration par le signe de croix que tous les fidèles tracent sur eux-mêmes. Cela ne doit pas être un geste machinal, car c’est notre grande marque d’appartenance au Seigneur. Nous sommes signés. Nous nous drapons dans la Croix du Christ comme dans le vêtement de notre salut. C’est le premier geste que l’Église pose sur le catéchumène : elle lui signe les yeux, la bouche, les oreilles... ; elle le signe tout entier. Au début de la messe ce signe nous rappelle ce que nous sommes venus célébrer : le sacrifice de la croix rendu sacramentellement présent.

En se signant le prêtre dit « au Nom du Père et du Fils et du Saint Esprit ». Cette parole rappelle bien évidemment le baptême. L’expression « au Nom de... » ne doit pas tromper. En français courant elle veut dire « à la place de... » ou « de la part de... ». Or ce n’est pas ce qu’elle signifie en français théologique ! Le prêtre ne baptise pas « de la part de la Sainte Trinité ». Nous ne célébrons pas l’Eucharistie, par délégation, à la place de la sainte Trinité qui aurait dû momentanément s’absenter !... Bien au contraire par cette parole nous signifions que la liturgie nous plonge dans la vie trinitaire, nous retrempe dans notre baptême.

Ce sont des baptisés qui célèbrent ; c’est la famille de Dieu qui est convoquée au Repas du Seigneur.

Nous associons également l’acclamation avant l’Evangile par une triple petite « signation » sur le front, les lèvres et la poitrine. Cette marque de vénération du Christ dans sa Parole, attestée depuis le XIe siècle, exprime notre désir d’accueillir pleinement la Bonne Nouvelle avec toute notre intelligence (front), notre capacité à témoigner et à proclamer (bouche) et avec tout notre amour (cœur).

La bénédiction finale est accompagnée du signe de croix, cette bénédiction qui signifie « dire du bien de » nous envoie vers le monde pour témoigner de la Bonne Nouvelle du Christ, c’est le Père, le Fils et l’Esprit qui nous envoient.


 

        L'équipe de proximité d’Emerainville est composée d’une dizaine de personnes  du bourg et de Malnoue , qui se réunissent chaque mois pour réfléchir à la façon dont elle peut vivre la Mission en s’ouvrant aux personnes connues, rencontrées au cours des années ou nouvelles sur Emerainville. Créer du lien, pour créer la fraternité et s’inscrire dans le projet de Mission en Actes “Aller à la rencontre”, regarder comment Jésus fait et agit.

        Depuis plusieurs années son projet tourne autour d’un repas avec un thème pour la soirée : permettre la rencontre, l’échange, se connaître et être présence d’Eglise.

        L’équipe est attentive à la vie de l’Eglise, en préparant les messes du dimanche, en entretenant l’église et en la fleurissant, en ouvrant ses portes lors des journées du Patrimoine.

        Sur Emerainville une permanence d’accueil a lieu chaque samedi en dehors des vacances scolaires, pour accueillir toute personne désirant parler, avoir des renseignements ou prier.

 

        Cette équipe permet le lien avec le secteur Pastoral du Val Maubuée et les autres équipes de proximité du secteur.

Lognes


 

Une partie de la douzaine de personnes qui ont participé au nettoyage de l'église le samedi 20 octobre


Le dimanche 15 octobre à l'occasion de la messe du secteur


 

Église Saint-Martin - Place de l'église


Plan d'accès


 

 Ouverture de l'église

♦  Le dimanche de 9h00 à 11h (messes ou assemblées de la Parole)

♦  Le dimanche de 16h à 18h (temps d'adoration pendant les dimanches de l'avent et les dimanches de carême)

Prochains évènements

Echange après la messe : le dimanche 12 novembre -  La présence d’un espace de prière, d’un objet religieux dans notre lieu d’habitation. Est-ce possible ? -Témoignage de personnes qui ont installé un espace de prière.

Réunion équipe de proximité le lundi 20 novembre à 20h30

Le potage solidaire se déroulera le vendredi 1er décembre 2017 dont le cadre du weekend « Paix et solidarité » organisé par la mairie. Nous participons à sa préparation et à sa distribution, vous êtes invités à l'épluchage des légumes le matin devant la mairie, vous pouvez aussi venir gouter le potage à partir de 17h jusqu'à 20h.

 Echanger         

♦  Lundi de l’avent

3 rencontres pendant le temps de l’avent, de 20h à 21h40. Le partage d'une soupe de 20h à 20h30 (petit bol tout prêt pour chacun avec de l’eau chaude) et puis un échange sur un texte

A la suite de la fête du secteur du 15 octobre et des commentaires du Père Evêque ,Monseigneur Nahmias, sur les sketchs des 18-30ans, l'équipe de proximité propose un échange après la messe du 12 novembre et par la suite les rencontres des lundis de l’avent le 4 – 11 et 18 décembre
- Le lundi 4 décembre 2017 - Pourquoi est difficile de témoigner de notre foi en tant qu’homme ou femme dans la famille proche ou élargie ? texte 1er lundi de l'Avent (cliquez)
- Le lundi 11 décembre 2017 - Comment j’ai reçu la foi ou je l'ai retrouvée (enfant ou à l’âge adulte) et comment je la transmet  à mes enfants, à mon entourage ? Texte 2ème lundi de l'Avent (cliquez)
- Le lundi 18 décembre 2017 - « Nous ne croyons pas en Dieu, nous croyons en jésus Christ ». Nous partagerons sur les implications de cette affirmation pour nos relations. (Prières distinctes au Père, au Fils à l’Esprit )

♦  Vendredi de carême

Dans le cadre de la démarche synodale, les rencontres des vendredis de carême de 20h à 21h40 à l'église de Lognes. Le partage d'une soupe de 20h à 20h30 (petit bol tout prêt pour chacun avec de l'eau chaude) et puis un échange sur un texte.

  • - Le vendredi 3 mars 2017 - Aller aux périphéries, rencontrer nos contemporains et annoncer l'Evangile
Est ce que "le préjugé favorable" des jésuites serait un préambule nécessaire pour aller aux périphéries ?
texte de Marie-Amélie Le Bourgeois - Compagnie de Sainte Ursule - texte - cliquez
  • - Le vendredi 10 mars 2017 - Evangéliser les jeunes et accompagner leurs familles

L'héritage confisqué ? - texte du Père Rémi de Maindreville - Jésuite - texte cliquez

  • - Le vendredi 17 mars 2017 - Vivre la Charité qui témoigne du Christ ressuscité
"L'autre nous inquiète toujours quand nous ne nous rencontrons pas" -
Texte de Bruno-Marie DUFFE - aumônier national du CCFD-TERRE SOLIDAIRE (fascicule CCFD Carême 2017) - texte cliquez
  • - Le vendredi 27 mars 2017 -Vivre le jour du Seigneur et faire de nos rassemblements eucharistiques dominicaux une communion fraternelle
Et si la solution était notre relation à l'eucharistie, où placer le curseur en évitant "une familiarité excessive" ou "une distance inquiète" ?
Deux textes :   -  Père Jean-Noël Bezançon : La messe de tout le monde - cliquez-texte
                          -  Cardinal Robert Sarah – La force du silence - cliquez-texte
  Prier

Messes, à 9h30 le 2ème, 4ème et 5ème dimanche du mois (en juillet et août messes tous les dimanches)

Assemblées de la Parole, à 9h30 le 1er et 3ème dimanche du mois (sauf juillet et août)

Temps d'adoration pendant le temps de l’avent et le temps de carême le dimanche de 16h à 18h

Vivre Ensemble (partager)

Participation au potage solidaire le vendredi 2 décembre 2016 dans le cadre du weekend paix et solidarité organisé par la mairie de Lognes

 

   

 

L’église est un lieu de rencontre à la fois lieu de culte et de culture.

♦  Concert de choeurs orthodoxes a capella 10 avril 2016 à 16h avec l'Ensemble Michel Zarev

♦  Concerts organisés par la Ferme du buisson avec la mairie : prochain concert le mardi 10 mai avec Jenny Lysander
3 concerts dans l’année (achats des places à la Ferme du Buisson) 

Spectacle "Chants de Noël" de Charles Dickens (décembre 2015) avec l'association Sons d'Histoire

♦  Concert Soufie (juin 2014)

♦  Concert de carême avec la chorale "Le Petit Choeur"

 Chanter

Chorale – elle participe à l’animation des messes.

  • Contacts chorale et équipe liturgique : Tania Etchin                   –    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

                                                                             Gwladis Lenogue          –     Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.                   

 Equipe de proximité

 Elle a pour mission de :

  rendre visible la communauté dans la ville

  tisser des liens avec les différents acteurs de la cité : la Mairie, les autres associations de la ville

  veiller à la bonne occupation de l’église et de son entretien en collaboration avec le prêtre du Pôle.

  être un levier du « Vivre Ensemble »

  préserver la cohésion de la communauté en coordonnant les différentes initiatives missionnaires de ses membres

Association des Amis de Saint Martin de Lognes :

        L’association a pour but la mise en valeur de l’église de Lognes par ses vitraux et son mobilier liturgique. Elle se propose notamment de valoriser le bâtiment sur le plan artistique en mariant le travail sur les vitraux avec l’aménagement intérieur et le mobilier liturgique. Elle doit susciter des échanges et une collaboration entre l’artiste, les élus, les entreprises, et toutes autres personnes physiques et morales intéressées. L’Association cherchera ses ressources principalement dans le cadre du mécénat.

Contacts :  Christophe Bayle                                                 
                    Michel Perray        –  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


 

Concert de la mini-chorale le dimanche 17 septembre 2017

 

   
   
   
   

 

 Messe Franco-Africaine (mai 2017)

  1.  
       
       
       
      

  2.  

  3. Le Têt, à Saint-Martin de Lognes

Dès l’automne 2016, l’idée d’une messe franco-vietnamienne avait germé. Il y a eu des échanges de mails entre l’équipe liturgique de Lognes et la responsable de la chorale des jeunes catholiques vietnamiens. Quels chants choisir, l’offertoire en vietnamien, la deuxième lecture en vietnamien afin que nous saisissions que le Christ nous parle à chacun dans sa langue, une prière universelle en franco –vietnamien, car c’est toute l’assemblée dans sa diversité qui s’adresse à Notre Père…

 

Les premières répétions ont commencé dans le froid de l’hiver. Les jeunes et leur responsable ont bien du mérite. La chorale de Lognes est venue ensuite les rejoindre pour répéter ensemble. Il ne s’agit pas de mettre juste des chants les uns à la suite des autres, mais de travailler ensemble à célébrer la communion dans le Christ.

 
  Cette année, le calendrier nous a permis d’accueillir la nouvelle année lunaire, le même week end que notre messe franco-vietnamienne, le dimanche 29 janvier 2017. Les enfants et les femmes vietnamiennes ont revêtu leur belle tunique multicolore et les hommes se sont endimanchés.On a expliqué le sens du Têt, le nouvel an vietnamien, en particulier sur l’importance d’honorer ses ancêtres et d’exprimer sa gratitude à ses parents. Les paroissiens ont beaucoup apprécié cette belle célébration, les chants divers ont été transcendés  par les instruments de musique. Chacun a pu repartir avec un rouleau de couleur renfermant une parole précieuse.

 

A l’issue de la célébration, un pot amical a permis aux paroissiens d’échanger quelques mots. Les nems sont partis très vite et des jus de fruit chauds, aux épices ou à la cannelle ont également remporté un vif succès.