Pôle missionnaire du Val Maubuée

Eglise Catholique

Dimanche 01 novembre 2020 - Toussaint


 
 

La Vie du Pôle


Croissy-Beaubourg
Emerainville
Noisiel
Torcy
Champs sur Marne
Lognes
 

Père André avec tous les prêtres du Pôle vous assurent de leurs pensées et prières fraternelles en cette période et voici les informations pour ce temps de confinement.

Activités de la paroisse pendant le confinement au mois de novembre
Les églises restent ouvertes, voir les horaires dans la rubrique "agenda"
Les messes sont célébrées sans participation des fidèles.
Les activités paroissiales se font à distance : Accueil uniquement téléphonique,
Secrétariat en télétravail
Catéchèse, aumônerie, gardent le lien avec les familles et les jeunes par les différents moyens informatiques et dans les rubriques présentes dans "vos demandes"
Les baptêmes sont reportés, 
-  les obsèques sont célébrées, mais sous conditions (moins de 30 personnes)
Nous vous tiendrons informés au fur à et à mesure des changements.

 

La Toussaint (cliquez pour info)
dimanche 1 novembre , 08:00 - , Pôle du Val Maubuée

Concours de photos (cliquez pour info)
lundi 2 novembre , 08:00 - 17:00,

Construire une chaïne de solidarité ! (cliquez pour info)
vendredi 13 novembre , 08:00 - ,

4ème journée mondiale des pauvres (cliquez pour info)
dimanche 15 novembre , 08:00 - ,


Intentions de messe et Quête
Pour commander une intention de messe dite chaque jour par les prêtres malgré le confinement, ou pour donner à la quête vous pouvez aller directement sur le lien en : cliquant ici
Ou appeler le centre saint Paul tél : 01 60 05 03 91

Informations
vous pouvez nous contacter par téléphone 01 60 05 03 91   par émail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.si vous souhaitez recevoir les annonces paroissiales, et la feuille du mois, merci de nous écrire à l’adresse émail ci-dessus.
site internet www.eglise-catholique-val-maubuée.fr

"Tous appelés à la sainteté"

        Dans nos vies, près de nous il y a eu des modèles, des hommes et des femmes qui souvent ne faisaient pas   beaucoup de bruit. Ils ont essayé de vivre le quotidien en se tournant résolument vers les autres, en étant droits, justes et bons, en sachant se faire des amis. Ces hommes et ces femmes, si nous les   admirons, nous cherchons surtout à les imiter parce que nous les considérons comme des modèles. Cherchons bien, il n’en manque pas. S’ils n’ont pas fait la une des journaux, ils ont eu l’estime de beaucoup, et si l’on aimait les rencontrer et les fréquenter, c’est sans doute parce qu’émanait d’eux une certaine humanité.
        En cette fête de la Toussaint nous fêtons tous ces modèles d’humanité qui nous ont précédés parce qu’ils ont essayé, je dis bien « essayé » de ne pas abimer l’image de Dieu qu’ils étaient, c’est cela la « sainteté ». Dieu nous a fait à son image et à sa ressemblance (Gen1,26). Nous avons donc bien vocation à la sainteté de Dieu. « Soyez donc saints car je suis saint, moi le Seigneur votre Dieu ». (Lev19,2)  
        Beaucoup de saintes et de saints que nous fêtons aujourd’hui ont ainsi été saints, parce qu’ils estimaient que leur vie était le lieu du rendez-vous avec Dieu ; ils n’ont pas attendu leur mort pour vivre ce rendez-vous avec Dieu. Madeleine Delbrêl qui fut apôtre de la banlieue à Ivry, bientôt béatifiée sans doute, écrivait : « Nous autres, gens de la rue, croyons de toutes nos forces que cette rue, que ce monde où Dieu nous a mis, est pour nous le lieu de notre sainteté. »
        Et ce chemin vers la sainteté nous est tracé aujourd’hui par l’évangile des Béatitudes que nous proclamons ou chantons le jour de la Toussaint. Les Béatitudes n’offrent pas une « sainteté » au rabais … elle se conquiert au jour le jour, pas à pas dans le quotidien de nos vies dès aujourd’hui : être des artisans de paix, des affamés et des assoiffés de justice, des initiateurs de réconciliation et des donneurs de pardon, c’est ainsi que « nous naissons » à la sainteté de Dieu »
       Les saints ne sont pas des gens qui sont restés les deux pieds dans le même sabot, comme on dit. Ils n’ont pas passé leur vie les mains jointes, ou plutôt si, ils ont joint leurs mains pour la prière tout en les joignant à leurs frères pour les aimer 
       La vie des saints, modèles, intercesseurs et amis, stimule, balise notre chemin de sainteté.
Jean-Paul MARSAUD