Pôle missionnaire du Val Maubuée

Eglise Catholique

 Action des chrétiens pour l'abolition de la Torture




 


« …..Je ne crois pas au droit du plus fort, au langage des armes, à la puissance des puissants. Je ne veux croire qu’aux droits de l’homme, à la main ouverte, à la puissance des non-violents. »

Dom Helder Camara « Credo pour la paix »


Appel du mois de novembre 2022

 

 

L’effacement institutionnalisé d’une identité...
M. X vit dans la région du Xinjiang, placée sous souveraineté chinoise. Il est ouïghour : il appar- tient à une minorité ethnique, turcophone, de religion musulmane sunnite. Une partie de sa famille s’est installée en Turquie, pour raisons professionnelles. Fin 2016, il planifiait de les rejoindre. Toutefois, peu de temps avant son départ, il a compris qu’il était surveillé par les autorités chinoises. Il a prévenu ses proches que sa situation était « critique ». Depuis, ils sont sans nouvelles. Ils pensent qu’il a fait l’objet d’une disparition forcée et qu’il a été placé dans un « centre de formation professionnelle » du Xinjiang.
Ces « centres » sont en réalité des camps d’internement et d’endoctrinement visant à faire disparaître ce que le gouvernement chinois considère comme des formes de contestation (isla- misme, séparatisme) remettant en question sa souveraineté. M. X aurait aussi pu être une femme, un enfant ou une personne âgée : l’ONU estime qu’au moins un million de Ouïghours et d’autres minorités musulmanes y sont détenus au secret. La diffusion récente de certains documents confidentiels, puis le rapport du Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme sur la région du Xinjiang publié le 31 août 2022 ont permis de révéler l’ampleur des répressions infligées aux Ouïghours et de confirmer que, dans ces camps, les autorités chinoises pratiquent la torture, les mauvais traitements et le travail forcé, en violation notam- ment de la Convention contre la torture, que la Chine a ratifiée. Plusieurs ONG internationales et Etats ont qualifié cette politique répressive de « génocide ».
 
... Jusque dans le narratif des discours officiels
Non seulement il existe peu de données disponibles sur les répressions infligées aux Ouï- ghours, mais le gouvernement chinois les a toujours démenties. Si les enquêtes et rapports menés depuis quelques années par plusieurs organisations internationales, ainsi que la fuite de fichiers confidentiels, ont permis de contester ce discours de propagande, les autorités chinoises au sein du pays et à l’étranger continuent de véhiculer une image positive de la vie quotidienne pour toutes les ethnies dans le Xinjiang, particulièrement sur les réseaux sociaux et devant les institutions internationales.
 
L’ACAT-France se mobilise pour que cessent les crimes commis contre les Ouïghours, victimes de discriminations et répressions systémiques, simplement en raison de leur appartenance ethnique.
 
« Rendons présents dans nos prières ce million de Ouighours détenus au secret dans ces camps d’internement et d’endoctrinement, où les autorités chinoises, tout en niant cette réalité pratiquent la torture, les mauvais traitements et le travail forcé »
Georges Heichelbech, membre de la commission théologie et du groupe de travail Sensibiliser les Eglises


 

Nuit des veilleurs 2022     

26 juin 2022 …..comme depuis plus de 10 ans, à l’occasion de la Journée internationale de soutien aux victimes de la torture , nous étions une petite cinquantaine , catholiques et protestants , rassemblés  au Centre Ct Paul, à l’appel de l’ACAT .
Après avoir déposé chacun symboliquement un petit lumignon, témoin de notre prière , créant un chemin de lumière au pied de la croix ,nous avons écouté le père Régis nous présenter le thème de cette veillée : « Discerner la vérité, Trouver le chemin »  en s’appuyant sur le message de Jésus “Je suis le chemin et la vérité et la vie” (Jn 14, 6),  Huit  personnes soutenues par l’ACAT ont été confiées à notre prière : arrêtées, emprisonnées , torturées :

Tour à tour par la supplication, la révolte, la confiance ou  l’action de grâce , la mélodie des chants , la douceur des voix portaient notre prière …..

Pour clore notre veillée, La pasteur Romy nous a conduit dans un temps de louange et d’action de grâce tandis que, sur le visuel, apparaissaient peu à peu  les visages de prisonniers libérés   ….
Avant de nous séparer, nous avons partagé le verre de l’amitié : le temps que la cire de nos petits lumignons refroidissent ..le temps aussi de « décompresser  »   après ce moment intense d’émotions partagées.
Beaucoup se sont dit « A l’année prochaine ! »
Mais en attendant nous comptons bien rester des porteurs d’Espérance en un chemin de vérité et de paix par un  engagement sans faille auprès de nos frères et sœurs qui comptent sur nous.

Si vous le souhaitez, n’hésitez pas à venir rejoindre l’équipe ACAT
Contact :Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.,  tel 06 81 42 89 41


L’ACAT est une ONG chrétienne de défense des droits de l’homme créée en 1974. Association loi 1901, elle est reconnue d'utilité publique et d'éducation populaire. 

 L’ACAT combat la torture et défend l’abolition de la peine de mort, ainsi que le droit d’asile partout dans le monde, sans distinction idéologique, ethnique ou religieuse. 

Comme chrétiens, nous refusons la pratique de la torture et agissons pour son abolition, en accord avec l’article 5 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme de 1948 : Nul ne sera soumis à la torture, ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants.

 Les trois piliers de l’ACAT : agir, prier, être œcuménique

 Agir :

  • Envoi de lettres d’intervention aux autorités pour dénoncer la pratique de la torture ;
  • Soutien par envoi de lettres aux prisonniers victimes de la violence d’Etat et à leur famille ;
  • Sensibilisation des chrétiens au scandale de la torture ;
  • Education aux Droits de l’Homme en milieu scolaire.

 Prier :

  • Pour les personnes torturées et pour les tortionnaires, afin qu’ils retrouvent leur dignité d’homme. La « Nuit des Veilleurs » est une chaîne de prière relayée dans le monde entier à l’occasion de la Journée internationale de soutien aux victimes de la torture.

 Etre œcuménique :

  • L’Action des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture est une association œcuménique, internationale, fondée en 1974 par deux femmes protestantes.

 Action, prière et œcuménisme sont efficaces : chaque année nous mettons fin au calvaire de plus de 200 hommes, femmes et enfants

 


Site internet : https://www.acatfrance.fr

Equipe locale du Val Maubuée : Anne BAUDUCEAU (tel. 06 81 42 89 41)