Pôle missionnaire du Val Maubuée

Eglise Catholique

Recherche sur le site

Calendrier

Mars 2020
L Ma Me J V S D
1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31
Aujourd'hui
À venir ce mois-ci
Mois précédent Jour précédent
Jour suivant Mois suivant
 
Qu'est-ce que le carême ? (cliquez pour info)  

Mardi 31 Mars 2020, 08:00

Le carême

Le carême commencera le mercredi 26 février 2020 par la Célébration des cendres. Il se déroulera du 26 février au 9 avril 2020.

Sur notre Pôle célébration des cendres : 9h30 à Champs - 18h30 avec la catéchèse et 20h30  à Torcy.

La durée du Carême – quarante jours sans compter les dimanches – fait en particulier référence aux quarante années passées au désert par le peuple d’Israël entre sa sortie d’Égypte et son entrée en terre promise ; elle renvoie aussi aux quarante jours passés par le Christ au désert entre son baptême et le début de sa vie publique. Ce chiffre de quarante symbolise les temps de préparation à de nouveaux commencements.

Un temps de conversion

Au désert, le Christ a mené un combat spirituel dont il est sorti victorieux. À sa suite, il ne s’agit pas de faire des efforts par nos propres forces humaines mais de laisser le Christ nous habiter pour faire sa volonté et nous laisser guider par l’Esprit

Durant le temps du Carême, nous sommes invités à nous donner des moyens concrets, dans la prière, la pénitence et l’aumône, pour nous aider à discerner les priorités de notre vie. Le temps du Carême est un temps autre qui incite à une mise à l’écart pour faire silence et être ainsi réceptif à la Parole de Dieu.

 

Le carême avec le CCFD-Terre Solidaire

Depuis 1961, le CCFD-Terre Solidaire propose à cette occasion une démarche active et généreuse tournée vers la solidarité avec ceux qui œuvrent au quotidien pour bâtir un monde plus juste, plus fraternel : Vivre le carême 2020 autour de l’écologie intégrale

Le CCFD-Terre Solidaire invite les catholiques, par leur engagement, leur prière, ou un don, à contribuer au « Temps des solutions », et à promouvoir une transition écologique et sociale.

https://ccfd-terresolidaire.org/mob/pour-une-demarche/vivre-le-careme/vivre-le-careme-2020/

https://ccfd-terresolidaire.org/IMG/pdf/ccfd_brochure_2020_-_webbd.pdf


 

Des prodiges et des merveilles

        A la fin de ce mois nous allons entrer dans le temps du Carême, temps de préparation à la fête de Pâques. Nous sommes invités à une conversion par la pratique de l'aumône, le jeûne et la prière. Comme chaque année, en somme !

        Au moment où je commençais la rédaction de ces quelques lignes, le texte de l'Evangile du jour était celui Marc 7, 1-13. Dans ce passage, des pharisiens et des scribes interpellent Jésus au prétexte que ses disciples prennent leur repas avec les mains non lavées, ne respectant pas ainsi le rituel et la tradition des anciens. Jésus les renvoie alors à cette citation d'Isaïe, dont je reprends la traduction de l'hébreu : "Ce peuple est près de moi en paroles et me glorifie des lèvres, mais son cœur est loin de moi et sa crainte n'est qu'un commandement humain, une leçon apprise" (Is 29, 13), mettant ainsi ses accusateurs face à leurs contradictions et leur hypocrisie. 

        Nous-même, ne risquons-nous pas de laisser de côté un carême, devenu un temps triste ou une routine ? Ou alors de nous y soumettre avec plus ou moins de bonne (ou mauvaise) conscience ? La suite du Livre d'Isaïe nous ouvre une toute autre perspective : " [Parce qu'il agit ainsi,] eh bien ! Voici que je vais continuer à étonner ce peuple par des prodiges et des merveilles ; la sagesse des sages se perdra et l'intelligence des intelligents s'envolera" (Is 29, 14). Dieu ne veut pas laisser son peuple s'égarer et s'enfermer dans des préceptes et des rites dont il a oublié le sens. Dieu veut toucher le cœur des hommes. Son Amour surpasse et bouleverse la sagesse et l'intelligence du monde.

          Laissons-nous étonner et surprendre par les prodiges et les merveilles de Dieu. Notre carême s'illuminera si notre conversion commence par une conversion du regard.  Regard bienveillant sur ceux qui nous entourent ; regard respectueux sur ce qui nous entoure. Sachons découvrir les signes que Dieu nous envoie ; accueillir tout progrès, toute consolation, tout moment de joie, toute beauté de la nature comme des dons de Dieu. Ces signes sont rarement spectaculaires, mais si nous savons les percevoir, c'est d'abord dans notre cœur qu'ils deviendront prodiges et merveilles ; c'est ainsi que pourra naître le désir de nous transformer pour rejoindre Dieu dans son amour et entrer dans la joie de la Résurrection.

       Concrètement cela revient à nous mettre ensemble au service de nos frères et à faire grandir les dons reçus pour qu'ils deviennent prodiges et merveilles pour le monde.

        Tâche immense qui ne peut être réalisée sans aller puiser, à la source, la force, le discernement et la persévérance nécessaire et répondre ainsi au "désir profond du Christ de nous unir à lui, de nous greffer à lui pour que nous portions du fruit" (Lettre pastorale de Mgr Nahmias (§6) – décembre 2019)

François Deveaux

 

 

Lieu :  Pôle du Val Maubuée
 
 

Retour